terrorisme

Un mort et 37 blessés par l’explosion d’une mosquée à Benghazi

Une personne a été tuée et 37 autres blessées par un double attentat à la bombe dans une mosquée de la ville de Benghazi, dans l’est de la Libye.

Les explosions ont eu lieu pendant les prières du vendredi, selon les habitants. Les appareils semblent avoir été activés à distance à l’aide d’un téléphone mobile, selon une source militaire.

Il y a deux semaines, environ 35 personnes ont été tuées par un double attentat à la bombe dans une mosquée de la même ville.

Benghazi, la deuxième plus grande ville de Libye, est contrôlée par l’armée nationale libyenne (LNA), dirigée par le commandant Khalifa Haftar basé dans l’est du pays. La LNA combattait les islamistes, y compris certains liés à l’État islamique et à Al-Qaïda, ainsi que d’autres opposants jusqu’à la fin de l’année dernière dans la ville portuaire méditerranéenne.

 

Haftar, un éventuel candidat aux élections nationales qui pourrait avoir lieu fin 2018, a bâti sa réputation sur la stabilité à Benghazi et au-delà, promettant d’enrayer le chaos qui a suivi le soulèvement de Mouammar Kadhafi. il y a des années.

Haftar a lancé sa campagne militaire à Benghazi en mai 2014, en réponse à une série d’attentats et d’assassinats imputés à des militants islamistes.
Au cours des derniers mois, il y a eu des bombardements occasionnels à plus petite échelle visant apparemment des alliés ou des sympathisants de la LNA.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close