technologie

2 intelligence artificielle supérieures aux êtres humains lors d’une évaluation de lecture

Des programmes d’intelligence artificielle en pointe lors d’un test de lecture

C’est un test de lecture passé à l’université de Stanford qui vient de le démontrer : l’intelligence artificielle peut obtenir de meilleurs résultats en matière de lecture que des hommes. Plus précisément, ce sont des programmes de Microsoft et d’Alibaba qui ont obtenu de meilleurs résultats au test SQuAD, qui pose notamment des questions à propos d’articles de Wikipédia.

En effet, pas moins de 100 000 questions sont posées à partir de 500 articles issus du site, avec des thématiques à la très grande variabilité. Ainsi, Alibaba a obtenu 82,44 points au test, là où les hommes ont atteint 82,304 points. C’est encore mieux pour Microsoft, qui obtient un score de 82,65 points.

 

Tous ces progrès, nous les devons au deep learning, qui permet aux machines de pouvoir assimiler une quantité d’informations phénoménale et de pouvoir en faire soit un résumé, soit d’identifier un domaine précis susceptible d’intéresser l’usager.

De l’intelligence artificielle qui montre toutefois certaines limites

Cela veut donc dire que dans un proche avenir, l’intelligence artificielle pourra être un facilitateur dans le travail. On pense notamment à certains métiers friands de données et d’informations, comme celui des avocats, des médecins, mais aussi celui des chercheurs…

Cela ne veut pas pour autant dire que les machines remplaceront totalement les hommes en matière de lecture, puisque ces programmes d’IA montrent certaines limites quant aux subtilités langagières et sur la compréhension globale d’un texte. Ainsi, dès que l’intelligence artificielle est confrontée à de l’interprétation, elle montre vite ses limites.

Et c’est un développeur du test SQuAD qui résume bien la situation, indiquant qu’à l’heure actuelle, l’IA fonctionne un peu comme « un étudiant qui répond correctement lors des contrôles sans avoir de connaissance de la matière sur lesquels ils portent ». Mais ces dispositifs devraient toutefois permettre de réduire la complexité d’un sujet et constituer une aide non négligeable.

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close