politique

L’envoyé de Trump aux Pays-Bas admet que le commentaire musulman était « juste faux »

Le nouvel envoyé du président américain Donald Trump aux Pays-Bas a déclaré vendredi qu’il avait « tort » deux jours après avoir refusé de répondre à des questions sur ce qu’il avait dit .

Dans une interview avec le journal Telegraaf, Pete Hoekstra, un ancien membre du Congrès républicain du Michigan nommé par Trump comme ambassadeur, s’est excusé pour la déclaration de 2015.

« Le mouvement islamique est maintenant arrivé au point où il a plongé l’Europe dans le chaos », avait déclaré Hoekstra lors d’un événement organisé en novembre 2015 par le centre de droite David Horowitz Freedom Center, qui a été enregistré.Il a ajouté: « Il y a des politiciens qui sont brûlés. »

En réfléchissant à ses remarques, Hoekstra a déclaré au Telegraaf: « Cela m’a choqué personnellement … Alors que vous savez qu’il y a eu d’autres problèmes dans d’autres pays en Europe, vous savez que cela n’a jamais été le cas ici.C’était une fausse déclaration. C’était juste faux.  »

 

L’interview a émergé deux jours après qu’il a irrité la presse néerlandaise en refusant de répondre aux questions au sujet des remarques lors d’une réunion avec des journalistes.
Il coïncide avec une fureur enflammée par Trump lui-même qui aurait désigné divers pays comme des «pays haïtiens», bien qu’il ait par la suite nié cela.

Le sous-secrétaire d’Etat Steve Goldstein a déclaré jeudi que le département d’Etat « n’est pas d’accord » avec les remarques de Hoekstra sur les migrants musulmans aux Pays-Bas.
« L’ambassadeur a fait des erreurs en 2015, a fait des commentaires qui n’auraient pas dû être faits. Il reconnaît cela « , a déclaré Goldstein. « Nous avons clairement indiqué à l’ambassadeur qu’il doit agir pour que cela soit derrière lui. Et il comprend parfaitement cela. Il éprouve de grands remords.  »

Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a déclaré aux journalistes à La Haye vendredi qu’il n’était pas d’accord avec les commentaires, mais a refusé d’élaborer.

En décembre, Hoekstra a nié avoir fait les remarques de 2015, disant à l’émission télévisée néerlandaise Nieuwsuur qu’il s’agissait «d’une déclaration erronée … de fausses nouvelles». Plus tard dans la même interview, il a nié l’avoir qualifiée de fausse nouvelle.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close