religion

La mosquée de Paris quitte le Conseil Français du Culte Musulman

La mosquée de Paris a annoncé son retrait du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) après que son recteur Dalil Boubakeur n’a pas été convié aux traditionnels voeux du président aux instances religieuses qui ont lieu jeudi matin, ont révélé les médias français.

Les grandes instances religieuses et les représentants de culte ont été invités à la traditionnelle présentation des voeux, jeudi matin par le Président Macron. Dalil Boubakeur, recteur de la grande mosquée de Paris et président du CFCM jusqu’en 2015 n’a pas reçu d’invitation. La mosquée de Paris a décidé, en signe de protestation, de se retirer du CFCM, d’après l’Express.

« Prenant acte de cette injuste et inexplicable mise à l’écart, la grande mosquée de Paris décide de se retirer de toutes les instances du CFCM et de ne plus participer à toute initiative émanant des pouvoirs publics sur l’organisation du culte musulman », a expliqué Dalil Boubakeur, cité par l’Express.

 

Le CFCM, créé sous la présidence de l’ancien président Nicolas Sarkozy, est l’interlocuteur officiel de l’Etat concernant le culte musulman. Il sera représenté cette année aux voeux d’Emmanuel Macron par Ahmed Ogras, son actuel président d’origine turque, et par Anouar Kbibeche qui fût à sa tête de 2015 à 2017 après le départ de Dalil Boubakeur.

Son éviction aux traditionnels voeux présidentiels pourrait être liée au fait que Dalil Boubakeur ait refusé de s’impliquer dans le projet de construction de « l’islam de France » portée par Jean-Pierre Chevènement, Président de la fondation pour l’islam de France, et qu’il se soit également vivement opposé à la diffusion dans le pays d’une « charte de l’imam », comme le rappelle l’Express.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close