espionnage

Cyberattaque Wannacry: Washington accuse Pyongyang

Le conseiller à la sécurité intérieure de la Maison Blanche, Tom Bossert, a accusé lundi la Corée du Nord d’être à l’origine de la cyberattaque mondiale Wannacry menée au mois de mai dernier.

« Pyongyang est directement responsable des attaques Wannacry dans de nombreux pays du monde au cours des derniers mois », a déclaré Bossert dans un article paru au journal américain « Wall Street Journal ».

Le responsable américain a fait état de preuves de l’implication de Pyongyang, lesquelles ont été approuvées par des pays tels que la Grande-Bretagne et des entreprises privées comme Microsoft.

 

Qualifiant des attaques de Wannacry d’irresponsables, Bossert a souligné que son pays continuerait de faire pression sur la Corée du Nord pour l’empêcher de mener des attaques similaires ou des assauts d’autres genres.

Les attaques électroniques de Wannacry ont endommagé des millions d’ordinateurs dans de nombreux pays, notamment aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en France, en Russie et en Chine.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close