À LA UNEpolitique

L’UE rejette l’appel de Netanyahu à reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël

Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne ont fermement rejeté l’appel du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu à reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël, à l’instar de Washington.

C’est ce qui ressort d’une réunion des représentants des pays de l’Union européenne avec Netanyahu, tenue lundi à Bruxelles à l’invitation de ce dernier, selon le journal britannique « The Guardian ».

La réunion s’inscrit dans le cadre d’une tournée de Netanyahu en Europe, débutée hier à Paris, pour recueillir des soutiens à l’initiative américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie européenne, a déclaré dans un communiqué de presse que « l’UE reste attachée à la solution à deux Etats, palestinien et israélien, ainsi qu’au consensus international sur Jérusalem ». selon la même source.

La déclaration de Mogherini intervient en réponse à l’affirmation de Netanyahu, formulée avant le début de la réunion des ministres européens, disant que « la décision de Trump contribuerait au processus de paix au Moyen-Orient ».

Pour sa part, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré que l’UE ne fournira pas « un chèque en blanc au plan flou de Trump pour la paix ».

 

Dans des déclarations à la presse, en marge de la conférence des ministres européens des Affaires étrangères, le Drian a exhorté Washington à « divulguer ce qui est préparé par Jason Greenblatt, l’envoyé de Trump pour le Moyen-Orient, et Jared Kushner, son gendre et conseiller en chef ».

Le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel avait annulé, plus tôt dans la journée, sa participation à une réunion des représentants de l’UE avec Netanyahu.

La visite qu’effectue Netanyahou à l’UE est la première d’un chef de gouvernement israélien à l’Union européenne depuis 22 ans, selon « The Guardian ».

Trump avait annoncé, mercredi dernier, que son pays reconnaissait officiellement Jérusalem comme la capitale de l’État d’Israël et le transfert de son ambassade de Tel-Aviv à la ville occupée.

La mesure sans précédent de Trump comprend la partie orientale de Jérusalem, occupée par Israël en 1967.

Une mesure qui a conduit à une vague de condamnations à différents niveaux, en particulier dans les pays arabes et islamiques.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close