À LA UNEpolitiquereligion

Le Pape François rencontrera le chef de l’armée du Myanmar à Yangon

Le Pape François rencontrera, la semaine prochaine dans la capitale Yangon, le commandant en chef de l’armée du Myanmar, le général Min Aung Hlaing, dans le cadre de sa tournée qui englobe également le Bangladesh, selon le Vatican.

Citant le porte-parole du Vatican, Greg Burke, la radio du Vatican a indiqué jeudi qu’« une rencontre privée aurait lieu, le 30 novembre courant, entre le Pape et le commandant de l’armée du Myanmar », sans préciser les thèmes de la réunion.

« Le Pape François voudrait transmettre un message de paix et de réconciliation à ces deux pays asiatiques », a souligné Burke.

Il a relevé, lors d’une conférence de presse au Vatican, que l’église du Myanmar avait demandé au Pape d’éviter l’usage du terme « Rohingyas », dans sa visite, soulignant que « ce mot n’était pourtant pas interdit et a été utilisé auparavant ».

« Nous avons reçu des informations malheureuses sur l’oppression de nos frères de la minorité religieuse des Rohingyas », a précedemmet déclaré le Pape François.

La tournée du Pape au Myanmar débutera lundi prochain. Il visitera également le Bangladesh, le 30 novembre, a annoncé, mardi, un communiqué du Vatican.

Depuis le 25 août, l’armée du Myanmar et les milices bouddhistes commettent des acte de génocide contre les musulmans Rohingyas dans l’Etat d’Arakan, faisant des milliers de morts, selon des sources et des rapports locaux et internationaux concordants.

Le 10 novembre, l’OIM avait annoncé que le nombre de réfugiés Rohingyas dans les camps du Bangladesh a franchi la barre des 826 mille.

Le gouvernement du Myanmar considère les musulmans Rohingyas comme étant des « migrants illégaux » du Bangladesh, tandis que les Nations Unies les classent comme la « minorité la plus persécutée du monde ».

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close