À LA UNE

L’ONU appelle à l’évacuation immédiate de 435 malades de la Ghouta orientale

Les Nations Unies ont appelé vendredi à l’évacuation immédiate de 435 malades assiégés par les forces syriennes dans la Ghouta orientale de la capitale Damas.

C’est ce qui ressort d’une déclaration commune publiée vendredi par le Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation, et le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la santé humaine.

Selon la déclaration, en vertu du droit international, le régime syrien est tenu pour responsable du traitement des malades et des blessés dans la Ghouta orientale et de la livraison en toute sécurité des fournitures médicales essentielles et des denrées alimentaires.

Le régime doit autoriser immédiatement les évacuations sanitaires de la Ghouta orientale, a noté la déclaration, soulignant que des centaines de milliers de civils sont assiégés depuis plusieurs années, dans la Ghouta orientale.

Le document a appelé à l’évacuation immédiate des 435 malades, dont des enfants de moins de cinq ans, de la région.

Environ 400 mille civils vivent dans la Ghouta orientale de Damas, dans des conditions humanitaires particulièrement difficiles, après le durcissement du blocus imposé par le régime, interdisant l’entrée des produits alimentaires dans la région.

La Ghouta orientale figure parmi les zones de désescalade identifiées en mai dernier par la Turquie, la Russie et l’Iran dans le cadre des pourparlers à Astana, la capitale du Kazakhstan.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close