politique

Maroc: Al-Otmani appelle à tirer profit de la leçon du limogeage des 4 ministres

Le Premier ministre marocain, Saâdeddine El Otmani, a appelé les ministres de son gouvernement à tirer profit de la leçon du limogeage de 4 ministres, au sein du gouvernement actuel, pour leur omission dans l’exécution de projets dans la région du Rif (nord), qui connait des protestations continues depuis près d’un an.

Sa déclaration est intervenue, jeudi, lors de la première réunion du gouvernement suivant le limogeage de certains ministres et responsables marocains, mardi dernier.

Al-Othmani a souligné, dans son allocution, diffusée sur le site officiel de la présidence du gouvernement, qu’il « s’agit de la première réunion du Conseil ministériel, après la décision de sa Majesté le Roi, de limoger certains membres du gouvernement, et il faut tirer profit de cette leçon ».

Le PM marocain a, dans le même contexte, salué le communiqué du Cabinet royal, indiquant que le limogeage de ces responsables ne se rapporte pas à des cas de fraude ni de détournement d’argent.

Il a appelé le gouvernement à « concrétiser davantage son travail et à assumer ses responsabilités, ainsi qu’à respecter le principe de l’écoute », précisant qu’il faudrait « écouter les citoyens, tous les acteurs et le parlement, ensuite passer à l’exécution efficace sur le terrain ».

Al-Othmani a, dans ce sens, considéré que l’exécution devrait respecter les critères nécessaires pour que « nous soyons efficaces dans l’application du programme du gouvernement ».

Quant au projets annoncés par le gouvernement, il a insisté sur la nécessité d’« effectuer une étude de chaque projet, de déterminer clairement les responsabilités et de respecter les délais ».

Il a également appelé à fournir les ressources financières et humaines nécessaires pour faire réussir un projet et à veiller sur les mécanismes de la bonne gestion du projet.

D’autre part, Al-Othmani a incité les ministres à « continuer à effectuer les visites de travail dans les régions marocaines pour connaitre les problèmes réels des citoyens ».

Le Roi marocain, Mohamed VI, avait démis, mardi dernier, 4 ministres de leurs fonctions, pour omission dans l’exécution d’un projet de développement dans la région al-Hoceïma (nord), qui connait des protestations contre la marginalisation et revendiquant le développement, depuis près d’un an.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close