politique

France: Mise en garde contre un éventuel retrait de Washington de l’accord nucléaire iranien

La ministre française des Armées, Florence Parly, a mis en garde, vendredi, les Etats-Unis contre les « graves répercussions » de leur éventuel retrait de l’accord sur le nucléaire iranien, estimant qu’un acte pareil serait « le premier pas vers de futures guerres ».

Selon le magazine américain US News, la ministre française a insisté sur « la nécessité d’un plan d’action global et commun », et ce dans un discours donné à l’Institut d’études stratégiques et internationales de Washington.

« Abandonner ce plan sera un cadeau pour les partisans de l’approche politique extrémiste en Iran et un premier pas vers de futures guerres », a-t-elle affirmé.

 

Parly a souligné « la nécessité d’appréhender, avec davantage de sérieux, les activités déstabilisatrices de l’Iran dans la région, y compris son programme de missiles ».

Dans sa stratégie nouvellement annoncée, le président américain Donald Trump a menacé de se retirer de l’accord nucléaire avec l’Iran si le Congrès et les alliés de Washington ne parvenaient pas à remédier aux « lacunes » du programme, et d’imposer des « sanctions sévères » à Téhéran.

En juillet 2015, les États-Unis, la Russie, la Chine, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne ont signé un accord avec l’Iran, dans lequel ce dernier accepte de bloquer son programme nucléaire pendant une génération en contre partie de la réduction des sanctions internationales qui lui sont imposées.

Selon la loi américaine, le président du pays doit témoigner devant Congrès tous les trois mois sur l’implication de Téhéran dans l’application de l’accord et le renouvellement de ce dernier, et ce, en se basant sur les enquêtes menées par le Département d’Etat.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close