Ismail Haniyeh : Israël ne sera pas autorisé à diviser la Mosquée Al-Aqsa

Ismaïl Haniyeh, le chef du bureau politique du Mouvement palestinien de résistance islamique «Hamas», a déclaré que le peuple palestinien « ne permettra pas la mise en œuvre des plans israéliens visant à diviser la Mosquée Al-Aqsa et à en prendre totalement le contrôle ».

Haniyeh a affirmé, dans un communiqué diffusé par son bureau, lundi, que les dernières mesures prises par Israël dans la mosquée Al-Aqsa constituent «un développement dangereux».

« Le peuple palestinien et sa résistance ne permettront pas la mise en œuvre de ces plans à la Mosquée al-Aqsa », a-t-il déclaré.

Il a ajouté: « Le gouvernement israélien a estimé qu’al-Aqsa sera à découvert, considérant que la Nation est occupée par ses conflits ».

Haniyeh a appelé les Arabes et les Musulmans à « soutenir et à défendre la Mosquée Al-Aqsa face aux tentatives d’en prendre le contrôle, à ce moment critique de l’histoire de la Nation».

Les autorités israéliennes ont fermé la mosquée al-Aqsa, vendredi dernier, avant de la rouvrir hier dimanche, imposant cependant aux fidèles de passer par des portiques de contrôle électronique.

Pour la deuxième journée consécutive, des dizaines de palestiniens ont effectué leurs prières dans les rues menant à la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, après avoir refusé de passer par les portiques de contrôle électronique installés par la police israélienne à certaines entrées des lieux musulmans sacrés.

De leur côté, les autorités islamiques de la ville de Jérusalem, ont appelé lundi, dans un communiqué, les fidèles à ne pas entrer dans la mosquée Al-Aqsa, à travers les portiques électroniques.

Le communiqué a été signé par le directeur du conseil du Waqf, l’organisme chargé de la gestion des biens musulmans, Abdel Azim Salhab, le chef de la Haute instance islamique, Akrima Sabri, le Mufti de Jérusalem, Mohammed Hussein, et le représentant de la Justice islamique, Wassef al-Bakri.

Les fidèles musulmans ont été appelés, dans le communiqué, à rejeter « toutes les mesures injustes de l’agression israélienne visant à changer la situation historique, y compris l’installation de portiques électroniques aux entrées de la mosquée Al-Aqsa. »

Il s’agit du premier appel public lancé par les autorités islamiques à Jérusalem, incitant les fidèles à ne pas entrer dans la mosquée via les portiques électroniques installés par Israël aux entrées d’Al-Aqsa.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*