Première interdiction de la prière depuis près de 5 décennies

En vertu d’une décision des autorités israéliennes, la Prière hebdomadaire dans l’enceinte de la mosquée d’al-Aqsa à al-Quds a été interdite. Il s’agit de la première interdiction de prier dans la mosquée depuis près de cinq décennies.

Cheikh Ikrima Sabri, imam et prédicateur de la sainte mosquée d’al-Aqsa a, indiqué que la première interdiction de la Prière hebdomadaire remonte à l’année 1969, au lendemain de l’incendie de la mosquée par l’australien Denis Michael Rohan le 21 août de la même année.

Israel avait occupé la ville de Jérusalem-Est en 1967.

 

Auparavant, la police israélienne avait indiqué avoir interdit la Prière hebdomadaire à la mosquée d’al-Aqsa aujourd’hui et la fermeture des portes du lieu de culte jusqu’à nouvel ordre.

Dans un communiqué rendu public, vendredi, la police israélienne a souligné que « le chef de la police israélienne à Jérusalem Yoram Halevy a décidé de fermer les portes de la mosquée ».

« De même, il a été décidé d’évacuer l’enceinte d’al-Aqsa », poursuit le communiqué.

« Il a également été décidé de ne pas accomplir la Prière hebdomadaire dans l’enceinte d’al-Asa ce qui signifie que la mosquée est fermée jusqu’à nouvel ordre », insiste le communiqué de la police israélienne.

Cependant, le cabinet du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dans un communiqué rendu public, vendredi, que la fermeture a été décidée pour une journée seulement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*