14 juillet: Macron salue l’amitié entre la France et l’Amérique « que rien ne séparera »

Le président français Emmanuel Macron a salué vendredi avec force l’amitié entre la France et l’Amérique que « rien » ne « séparera jamais ».

S’exprimant à l’occasion du défilé du 14 juillet, qui coïncide avec le centenaire de l’entrée des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale, Macron a salué la présence de son homologue américain Donald Trump et de son épouse, invités d’honneur.

La France a trouvé dans son histoire des « alliés sûrs, des amis qui sont venus à notre secours » et les « Etats-Unis d’Amérique sont de ceux-ci, c’est pourquoi rien ne nous séparera jamais », a-t-il déclaré face à ses invités et aux médias.

De son côté, le président américain a twitté sur son compte officiel : « C’était un grand honneur de représenter les Etats-Unis à cette grande parade du 14 juillet. Félicitations au président Macron », a-t-il dit, dans un message accompagné d’une photo de lui et du président français.

Vendredi matin, la grande parade a été ouverte par la patrouille acrobatique de l’US Air Force, la patrouille de France et deux avions de chasse furtifs américains F-22, ont indiqué les médias français.

Le défilé à pied a démarré avec des « Sammies » (nom donné aux soldats de l’Oncle Sam engagés dans le conflit) en costume d’époque.

Plus de 3.700 militaires français à pied, 211 véhicules dont 62 motos, 241 chevaux, 63 avions et 29 hélicoptères participaient à la grande parade sur l’avenue des Champs Elysées à Paris, d’après les médias.

 

Emmanuel Macron a quitté les Champs-Elysées, pour se rendre à Nice l’après-midi où il rencontrera les familles endeuillées par l’attentat au camion bélier commis le 14 juillet dernier sur la promenade des Anglais faisant 86 morts et 458 blessés selon un bilan officiel. Une attaque revendiquée par Daech quelques jours plus tard.

Près de 86.000 policiers et gendarmes ainsi que 7.000 militaires et 44.000 sapeurs-pompiers, ont été mobilisés pour assurer la sécurité de la population a l’occasion des festivités, indique un communiqué du ministère de l’intérieur consulté par LPM News.

L’état d’urgence instauré en novembre 2015 a la suite d’une série d’attentats ayant coûté la vie à des centaines de personnes, a été récemment prolongé pour la sixième fois.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*