Ebola : La RDC « renforce » la surveillance après quatre décès

Les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) ont déclaré, vendredi, le début de la phase de surveillance « renforcée » de l’épidémie d’Ebola déclarée, depuis le 12 mai dernier, dans une zone isolée de l’est du pays, a appris LPM News de source officielle.

« … Vu qu’aucun nouveau cas n’a été déclaré depuis le 11 mai […] la RDC passe maintenant à une deuxième phase qui est celle de la surveillance renforcée, étant donné que le cap fatidique (incubation) des 21 jours est passé », a déclaré au cours d’une conférence de presse à Kinshasa, le ministre congolais de la santé publique Oly Ilunga.

Précisant que tous les tests réalisés sur les cas suspects sont « négatifs», Ilunga a déclaré que la propagation de l’épidémie a été « maîtrisée » grâce à la « rapidité de la riposte coordonnée au niveau national et probablement grâce à d’autres facteurs lié au contexte local ».

Déclaré depuis le 12 mai à Likati dans la province du Bas-Uélé (Nord-est), l’épidémie à Virus Ebola a fait quatre morts sur sept cas comptabilisés « du 21 avril à ce jour », a précisé l’officiel congolais.
Mardi dernier, les autorités congolaises ont autorisé à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) d’effectuer des tests d’un vaccin « candidat » sur son territoire, mais ces vaccins ne sont toujours pas arrivés en RDC, selon le ministère de la Santé.

La RDC fait face à l’épidémie d’Ebola pour sa huitième fois depuis la découverte du virus sur son sol, en 1976. La dernière épidémie en date enregistrée dans le pays remonte à août 2014 dans la région de Boende (ouest), où la maladie avait officiellement fait 49 morts.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*