WikiLeaks : l’enquête pour viol visant Julian Assange abandonnée

Vendredi 19 mai, la justice suédoise a annoncé l’abandon de l’enquête préliminaire sur les accusations de viol visant Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks.

L’Australien a toujours nié ces accusations et a refusé d’être extradé vers la Suède de peur d’être, ensuite renvoyé aux Etats-Unis. Depuis 2012, il vit reclus dans l’ambassade d’Equateur à Londres qui lui a accordé l’asile politique. Il était sous le coup mandat d’arrêt européen, émis en 2010 par la justice suédoise pour une affaire d’agressions sexuelles présumées sur deux jeunes femmes.

Suite à cette décision, le fondateur de WikiLeaks a publié sur son compte Twitter une photo, visiblement soulagé:

Dans la foulée, la police britannique a annoncé qu’elle serait « obligée » de l’arrêter s’il sort de l’ambassade d’Equateur.

Avec Reuters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*