Washington dément que Trump ait révélé des renseignements confidentiels à Lavrov

Le Conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, Herbert McMaster, a démenti les articles de presse affirmant que le président Donald Trump a divulgué des informations confidentielles lors d’une rencontre avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

La chaîne d’information américaine « CBS » a cité, lundi soir, McMaster, déclarant que «le président ne prend rien autant au sérieux que la sécurité du peuple américain».

« Tout ce qui a été mentionné à ce sujet est sans fondement », a-t-il ajouté.

Et de poursuivre : «J’ai assisté à la réunion [Trump Lavrov] et rien de ce que soutiennent les médias n’est arrivé. Le président (Trump) n’a révélé aucune information militaire qui n’ait pas déjà été connue».

Le journal américain « The Washington Post » avait indiqué, dans son édition du lundi, que le Trump a transmis à Lavrov et à Kislyak des informations « hautement confidentielles» concernant Daech, obtenue par les Etats-Unis auprès d’un «partenaire», dans le cadre d’un échange de renseignements.

Le journal a cité deux sources affirmant que les informations révélées par Trump aux responsables russes sont « très sensibles au point où elles n’ont pas été divulguées aux alliés».

Le partenaire des Etats-Unis n’avait pas accordé l’autorisation à Washington de partager les renseignements transmis avec Moscou, ont relevé les sources, soulignant que l’initiative du président américain est susceptible de « menacer la coopération avec un allié capable d’obtenir des informations internes sur Daech ».

Le président américain, Donald Trump, avait tenu, mercredi dernier, une réunion avec Lavrov et Kislyak, en vue et d’améliorer les relations entre les deux pays, et d’examiner les moyens de mettre fin aux crises en Syrie et en Ukraine

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*