France: Menace « imminente » d’attentat: les candidats à la présidentielle visés?

Mahiedine M, 29 ans, et Clément B. 23 ans, soupçonnés de préparer un attentat « imminent » dans les prochains jours en France, ont été arrêtés, mardi matin, dans le 3ème arrondissement de Marseille,ont rapporté des médias français.

Ils ont été arrêtés dans le cadre d’une enquête en flagrance ouverte à Paris le 12 avril pour association de malfaiteurs terroriste criminelle et infraction à la législation sur les armes en relation avec une entreprise terroriste, a précisé la chaîne BFM Tv.

S’exprimant mardi en début d’après-midi lors d’une conférence de presse, le ministre français de l’Intérieur, Mathias Fekhl, a confirmé l’arrestation des deux hommes et souligné qu’ils projetaient un passage à l’acte « dans les prochains jours ».

Les deux hommes, de nationalité française et originaires du Nord et du Val d’Oise (région parisienne) étaient connus pour des faits de « radicalisation » et avaient été incarcérés pour des faits sans lien avec une entreprise terroriste. Ils étaient activement recherchés depuis plusieurs jours à la suite d’informations recueillies par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), ont rapporté des médias locaux..

Selon le quotidien La Provence, les agents du renseignement auraient notamment récupéré un photo-montage réalisé par l’un des deux hommes représentant le candidat « Les Républicains »( LR), François Fillon. Sur son portrait figurait un fusil mitrailleur, un drapeau de DAECH et une inscription: «La loi du talion ».

D’après la chaîne M6, les services de sécurité du candidat de la droite ont été avertis dès vendredi d’une menace “risques avérés”. Le ministère de l’Intérieur avait de son côté « renforcé » le dispositif de protection vendredi à Montpellier, où le candidat LR tenait un meeting. Par précaution, les photos des suspects ont également été distribuées aux services de sécurité de Marine Le Pen et Emmanuel Macron, et ce dès jeudi comme ils l’ont indiqué à plusieurs médias.

Le domicile des deux hommes, situé dans le quartier de la gare Saint-Charles à Marseille, était toujours sous le coup d’une perquisition mardi après-midi. D’après les informations de la chaîne LCI, une arme de poing, un fusil mitrailleur et des produits chimiques pouvant servir à préparer des explosifs ont été retrouvés au domicile des suspects.

En déplacement, le chef de l’Etat François Hollande a salué « une prise remarquable » après l’interpellation des deux hommes. « Tout ce que je peux vous dire, c’est que nos services et nos policiers ont travaillé de manière remarquable nous permettant d’arrêter deux personnes qui vont maintenant être confrontées devant des juges et des policiers pour que nous sachions exactement quelles étaient leurs intentions a-t-il déclaré.

Cette nouvelle intervient alors que la France a été durement éprouvée ces dernières années par plusieurs attentats terroristes sur son sol. Ceux de Toulouse d’abord, en 2012, commis par Mohamed Merah et qui ont coûté la vie à sept personnes.

En janvier 2015, pendant trois jours, trois terroristes tuent 17 personnes à Paris lors des attaques contre le journal Charlie Hebdo et la prise d’otage d’un magasin, l’Hyper Cacher. Le 13 novembre 2015, la France subissait une série de sept attaques terroristes perpétrées par autant de terroristes qui ont fait 129 morts à Paris et Saint-Denis, sa banlieue. Le 14 juillet dernier, un camion fonce dans la foule venue assister au feu d’artifice sur la promenade des Anglais à Nice et tue au moins 84 personnes.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*