La France interdit les boissons sucrées à volonté et gratuites

Les boissons sucrées ne pourront plus être proposées à volonté, gratuitement ou pour un prix forfaitaire en France, selon un arrêté du ministère de la Santé publié jeudi.

Les professionnels de la restauration commerciale et de la restauration collective et sociale, les professionnels de l’hôtellerie et des clubs de vacances ainsi que les gérants de tous autres lieux de restauration ouverts au public, dont les établissements scolaires, n’auront plus le droit de proposer les boissons avec ajouts de sucres ou d’édulcorants, à partir de vendredi, d’après l’arrêté paru au Journal officiel.

La démarche vise à « limiter, notamment chez les jeunes, les risques d’obésité, de surpoids et de diabète conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé », souligne le ministère de la Santé dans son arrêté.

La liste des boissons restreintes comprend notamment « les boissons gazeuses et non gazeuses aromatisées, des concentrés comme les sirops de fruits, les boissons à base d’eau, de lait, de céréales, de légumes ou de fruits y compris les boissons pour sportifs ou les boissons énergisantes, les nectars de fruits, les nectars de légumes et produits similaires, dès lors que ces boissons contiennent des sucres ajoutés ou des édulcorants de synthèse ».

Une taxe sur les boissons sucrées existe déjà en France depuis le 1er janvier 2012, dans l’objectif de « dissuader le consommateur et à l’orienter vers d’autres types de boissons ».

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*