Airbus : Licenciements en masse et fermeture d’usine

Airbus Group a annoncé mardi la suppression de près de 1000 postes dans plusieurs pays ainsi que la fermeture d’un de ses sites en région parisienne dans le cadre du projet de réorganisation de ses activités.

Le comité d’entreprise de l’avionneur européen, réuni dans son siège à Toulouse (Sud), a décidé de licencier 1164 employés, dont une grande majorité en France, et de créer en revanche 230 nouveaux postes, entraînant donc la suppression de 934 emplois nets, a détaillé un communiqué du syndicat Force ouvrière (FO) d’Airbus Group.

L’opération de licenciements touchera en particulier la France avec la suppression de 640 postes, suivis de 429 autres en Allemagne, 39 en Espagne, 54 au Royaume-Uni, 1 en Belgique et un autre en Inde. En France, ce sont les sites de Toulouse, Marignane (Sud) et Suresnes (région parisienne) qui sont concernés, le dernier étant définitivement fermé d’ici 2018.

La répartition des 230 nouveaux postes n’a pas été précisée, en revanche, lors de ce comité d’entreprise.

L’annonce de l’avionneur fait suite à l’annonce de la fusion entre Airbus Group et Airbus Commercial Aircraft, sa division d’avions civils, au sein d’une nouvelle entité qui s’appelle Airbus.

Cette réorganisation, qui sera effective en juillet 2017, « vise à simplifier la gouvernance et à optimiser l’efficacité d’un groupe aéronautique et spatial doté d’une organisation complexe, issue de fusions successives », rapporte le journal Le Figaro.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*