Pourquoi devons-nous verser 38 milliards de dollars au riche et puissant Etat d’Israël ?

L’annonce début septembre d’une aide financière battant tous les records à Israël témoigne de la nature dangereuse et inconsidérée de notre politique extérieure interventionniste. Dans les dix prochaines années, les contribuables américains seront forcés de donner à Israël quelques 38 milliards de dollars en aide militaire. Une dépense dont nous pourrions nous passer à l’égard d’un pays qui n’a pas besoin d’aide pour conserver sa place de première puissance militaire au Moyen Orient.

Toute l’aide extérieure des Etats-Unis est immorale et contre-productive. Comme je l’ai souvent répété, cet argent est pris aux pauvres citoyens d’Amérique pour être versé à des nations étrangères prospères. En effet, les gouvernements étrangers qui reçoivent cette aide la distribuent ensuite comme ils l’entendent. La plupart du temps, cette aide est carrément volée, ou bien confisquée au profit de ceux qui ont des appuis politiques.

Fait aussi déplorable, une grande partie de ce que nous appelons « aide extérieure » sert en réalité à accroître la richesse des possédants de notre pays. L’aide financière que nous consentons à  Israël en est la parfaite illustration. Selon les clauses de l’accord, les 38 milliards seront intégralement versés aux fabricants d’armes américains. De ce fait, les véritables bénéficiaires de l’aide, ce ne sont ni les citoyens américains, ni les Israéliens. Ce sont les grosses firmes de l’industrie militaire. Il est même possible que l’argent ne sorte pas de Washington et qu’il transite simplement, depuis la FED (réserve fédérale américaine) jusqu’aux fabricants d’armes.

Alors même que, pour des raisons morales et pratiques, on devrait s’opposer, à l’aide en faveur de pays pauvres,  les raisons de notre aide  financière envers des pays riches restent encore plus difficiles à comprendre.

Avec un PIB par habitant supérieur à 35 000 dollars, Israël est plus riche que le Japon, l’Italie et la Corée du Sud. Business Insider a publié il y a peu de temps un rapport de l’ISW (Institute for the Study of War) qui montrait qu’Israël est la plus grande puissance militaire du Moyen-Orient. Nous savons que ce pays  dispose d’armes nucléaires, d’une force aérienne hautement perfectionnée, de drones, et même de sous-marins dotés de têtes nucléaires.

Alors pourquoi les Etats-Unis accordent-ils une aide faramineuse à un pays  riche et militairement bien équipé ? Une raison en est  que le gouvernement US espère ainsi forcer la main d’Israël pour agir selon ses volontés au Moyen-Orient. L’histoire a prouvé que c’était une complète illusion. Notre aide a pour seul effet de soutenir la politique israélienne de violation des droits de l’Homme à Gaza et ailleurs.

L’autre raison est l’immense influence du lobby basé à Washington, l’AIPAC (American Israël Public Affairs Committee), qui fait pression sur les membres du Congrès pour que leurs décisions servent les intérêts d’Israël plutôt que ceux des Etats-Unis.

Il y aurait une meilleure façon de se comporter vis-à-vis d’Israël : libre échange, tourisme, relations amicales, le tout sans être liés  par un enchevêtrement d’alliances. Israël poursuivrait  librement ses intérêts nationaux et nous les nôtres. Si,  à titre individuel, des Américains se sentaient disposés à fournir une aide à Israël, à un autre pays étranger ou à toute autre cause, rien ne les en empêcherait. Mais cela n’engagerait pas la nation entière. Des échanges commerciaux d’accord, mais de l »aide extérieure, non !

Source

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*