politiqueterrorisme

J’ai tué beaucoup d’Arabes dans ma vie. Et il n’y a aucun problème avec ça

Après que le gouvernement israélien a approuvé dimanche la libération de 104 prisonniers palestiniens en signe de bonne volonté, ouvrant la porte à ces nouvelles négociations, Naftali Bennett -qui dirige aussi le parti politique ultra-nationaliste d’extrême droite Maison juive– a déclaré préférer que l’on tue ces prisonniers palestiniens plutôt que de les traduire en justice.

« Si vous attrapez des terroristes, vous devez simplement les tuer », affirme-t-il, selon un rapport publié dans l’édition imprimée en hébreu du Yedioth Ahronoth, repris par le site israélien 972mag.com.

Le conseiller de sécurité nationale, Ya’akov Amidror, présent à ses côtés dans ce qui est en fait une discussion, lui répond que cette pratique est illégale. Et Bennett de lui rétorquer: « J’ai tué beaucoup d’Arabes dans ma vie. Et il n’y a aucun problème avec ça ».

Un peu plus tard dans la journée, la journaliste de 972mag.com qui a publié cette conversation, a fait une mise à jour dans son article. Elle explique qu’elle a pu joindre la porte-parole de Naftali Bennett.

Selon cette dernière, quand le ministre a appelé à tuer les Arabes, c’était dans le contexte des « opérations » dans lesquelles il a participé pendant son service dans l’armée, dans des situations de combat. Elle ajoute qu’il exprimait ici l’idée d’une politique plus efficace consistant à « éliminer les terroristes » plutôt que les garder en vie en prison et ensuite les relâcher.

Source

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close