politique

La police arménienne a interpelé 165 personnes

En Arménie, des dizaines de personnes ont été hospitalisées suite aux  affrontements opposant  les manifestants de l’opposition à la police à Erevan. De nombreuses personnes ont été arrêtées.

La police a utilisé matraques, bombes fumigènes et grenades lacrymogènes pour disperser une manifestation organisée en soutien aux hommes retranchés depuis deux semaines dans un commissariat de la capitale. Ces derniers y détiennent des otages et exigent la démission du président Serge Sarkisian.

Selon les autorités, une soixantaine de personnes ont été transférées dans différents hôpitaux de la ville pour brûlures et fractures. Par ailleurs, 165 personnes ont été interpellées.

Pour rappel, des hommes armés, partisans de l’opposant emprisonné Jiraïr Sefilian, avaient fait irruption dans le commissariat le 17 juillet. Ils ont tué un policier et pris en otage plusieurs personnes rapporte PressTV.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close