politique

Forbes: Obama, comme Erdogan, devrait se réconcilier avec Poutine

Maintenant que Moscou et Ankara ont rétabli leurs relations, c’est au tour de Washington de « restaurer les relations de travail », prône le magazine américain Forbes.

Selon l’auteur de l’article, ce sont les Etats-Unis qui provoquent souvent la Russie. Par exemple, avec l’expansion de l’Otan près des frontières russes et l’absorption par l’alliance des anciens pays soviétiques.

En outre, l’Otan est intervenue dans la situation en Ukraine et a largement contribué au renversement du président légitime qui entretenait de bonnes relations avec la Russie, d’après Forbes.

« On peut imaginer la réaction de Washington si la Russie se comportait de la même manière par rapport au Mexique », souligne Forbes.

Selon le magazine américain, il est évident que les autorités russes ne prévoient pas d’attaquer l’Europe, sans parler des Etats-Unis. Vladimir Poutine veut tout simplement que son pays et la sécurité nationale de son Etat soient traités avec respect.

La réconciliation serait d’autant plus avantageuse pour les deux pays qu’il y a beaucoup de domaines dans lesquels Moscou et Washington pourraient collaborer. Il s’agit notamment du règlement du conflit syrien, de la lutte contre Daech et des relations avec l’Iran et la Corée du Nord, conclut le magasine US.

Source

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close