technologie

Hyperloop One : le train ultrarapide prend forme

L’Hyperloop est un projet futuriste de transport à très grande vitesse. Il consiste à propulser dans des tubes (posés sur un réseau linéaire de pylônes) des capsules — contenant des marchandises dans un premier temps et, à terme, des passagers — à une vitesse dépassant les 1.000 km/h. Cela réduirait de manière significative le temps de trajet entre les grandes villes américaines. Le voyage reliant Los Angeles à San Francisco passerait de 5 heures à 36 minutes avec l’Hyperloop.

Ces dernières semaines, Hyperloop One a réalisé un premier test dans le désert du Nevada (États-Unis), puis révélé l’existence d’un prototype de capsule et, enfin, celle d’un nouveau « déformateur de tube » sur Instagram le 8 juin. Pendant l’essai d’Hyperloop du 11 mai 2016, l’engin — une simple maquette — aurait atteint la vitesse de 643 km/h sur une très courte distance.

 

L’Hyperloop pourrait rouler en 2019

Le prototype de la capsule, dévoilé peu de temps après ce test, le 14 mai, a été construit par le MIT (Massachusetts Institute of Technology) suite à un concours organisé par Elon Musk. Il s’agissait de mettre au point une structure qui supporterait un voyage à une telle vitesse.

Le déformateur de tube paraît moins enthousiasmant qu’un prototype de capsule mais cette machine apporte une solution à une question hautement pratique : celle des coûts. L’entreprise explique sur Instagram que la machine « permet de modifier la forme de l’extrémité des tubes afin de mieux les assembler ».

La société répond ainsi à l’une des principales critiques essuyées par le projet en réduisant le temps nécessaire à la construction et la maintenance de cette innovation. Hyperloop One espère que ses lignes seront opérationnelles dès 2019 pour le fret, 2021 pour le transport des passagers, comme l’indique une interview publiée par Engadget.

source

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close