santé

12 Symptômes du cancer de la prostate que les hommes ne devraient pas ignorer

Souvent asymptomatique, le cancer de la prostate est difficile à détecter au cours de la première phase de la maladie. Ce n’est qu’à un stade plus avancé que les symptômes commencent à apparaître, d’où l’importance d’effectuer des contrôles réguliers pour dépister la maladie dès son apparition. Voici 12 symptômes du cancer de la prostate à ne pas ignorer !

Qu’est-ce que la prostate ?

La prostate est une glande située dans l’appareil génital masculin dont la fonction principale est de sécréter une partie du liquide séminal (un composant du sperme) et de le stocker. La prostate est située dans la cavité pelvienne, au-dessus du périnée (près du rectum), sous la vessie. Elle entoure l’urètre (voie par laquelle l’urine et le sperme sont évacués). Chez un adulte jeune, elle mesure 30 mm de hauteur et sa base fait 20 mm de diamètre pour 40 mm de diamètre transversal. Elle pèse environ 20 g et sa consistance est ferme et élastique.

Le cancer de la prostate

Après le cancer du poumon, le cancer de la prostate est la deuxième cause de mortalité masculine en Amérique du Nord, après le cancer du poumon. C’est le cancer le plus courant chez l’homme : 1 homme sur 7 est susceptible d’être touché à partir de 60 ans. La plupart du temps, la tumeur reste limitée dans la prostate et a des conséquences mineures sur la santé, provoquant parfois des troubles lors de la miction ou de l’érection.

Mais certains cancers peuvent évoluer, et s’étendre de manière plus rapide. L’examen consiste en un toucher rectal suivi d’un dosage sanguin de marqueurs spécifiques (PSA). Le diagnostic du cancer de la prostate doit ensuite être confirmé par une échographie et/ou une biopsie. Lorsqu’il est détecté à un stade précoce, il est guéri dans 95% des cas.

Les facteurs de risque de cancer de la prostate

Certaines études ont mis en lumière le lien entre l’alimentation et le cancer de la prostate. En effet, les chercheurs ont observé que les personnes qui avaient tendance à consommer beaucoup de graisses animales et de produits laitiers étaient les plus exposées à l’obésité et présentaient un risque plus accru de développer un cancer de la prostate. Les populations méditerranéennes et asiatiques semblent moins exposées en raison de leur alimentation riche en fruits et légumes, poissons, etc.

Les 3 maladies liées à la prostate

La prostatite est une infection de la prostate qui survient le plus souvent chez les jeunes adultes.
L’adénome ou hypertrophie bénigne de la prostate : il s’agit d’une augmentation excessive du volume de la glande. La conséquence directe : les hommes ont des difficultés à uriner parce que la prostate comprime l’urètre.

Le cancer de la prostate qui touche les hommes après 60 ans. Détecté à un stade précoce, il se guérit facilement.

Voici 12 symptômes qui peuvent être liés au cancer de la prostate :

Symptôme n°1 : des troubles de la miction avec des difficultés à uriner debout

Symptôme n°2 : envies fréquentes d’uriner au cours de la nuit

Symptôme n°3 : incapacité à démarrer la miction ou à retenir la miction au moment d’uriner

Symptôme n°4 : un faible débit urinaire et/ou incapacité à compléter la miction

Symptôme n°5 : une sensation de brûlure au moment d’uriner

Symptôme n°6 : présence de sang dans l’urine

Symptôme n°7 : présence de sang dans le sperme

Symptôme n°8 : des troubles de l’éjaculation

Symptôme n°9 : des douleurs ressenties dans les hanches, les cuisses et le bas du dos

Symptôme n°10 : une douleur pelvienne (liée à l’inflammation de la prostate)

Symptôme n°11 : une douleur osseuse dans le bas du dos (liée à l’évolution de la maladie dans les vertèbres)

Symptôme n°12 : des troubles érectiles (une hypertrophie bénigne de la prostate peut être à l’origine de dysfonctions érectiles)

Les hommes, surtout après 60 ans, doivent être vigilants face aux symptômes énumérés ci-dessus. Silencieux au début, le cancer de la prostate impacte considérablement la miction et la vie sexuelle. Néanmoins, tous ces signes ne sont pas toujours liés au cancer de la prostate. Par exemple, ils peuvent être liés à une hypertrophie bénigne de la prostate ou une maladie des voies urinaires.

Si vous constatez un ou plusieurs de ces symptômes, consultez un spécialiste pour établir un diagnostic précis. Aussi, lorsqu’il évolue, le cancer de la prostate peut présenter des symptômes identiques à d’autres maladies tels que : fatigue, nausées, perte d’appétit, un gonflement des jambes et fragilité des articulations, etc.

Source

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close