politique

Rémunération des patrons: le FN demande au Parlement de légiférer

« La multiplication des scandales touchant aux salaires extravagants de certains grands patrons, et l’incapacité du Medef à définir un code de bonne conduite réellement appliqué, doit inciter le législateur à intervenir », estime le FN dans un communiqué. « Le Front National estime ainsi qu’au delà d’un million d’euros par an, dans l’immense majorité des cas, les rémunérations ne peuvent se justifier ».

« Du fait du principe de la libre entreprise, si les actionnaires souhaitent cependant verser des salaires indécents, dans ce cas toute rémunération dépassant le million d’euros par an devra obligatoirement être prélevée sur les dividendes versées aux actionnaires, et ne pourra être déduite du revenu imposable de l’entreprise », explique le FN.

Le Premier ministre Manuel Valls a indiqué vendredi « souhaiter » que les mesures encadrant la rémunération des dirigeants d’entreprises soient intégrées dans le projet de loi Sapin II, prochainement en discussion à l’Assemblée nationale.

M. Valls a dit, lors d’un déplacement à Privas (Ardèche), vouloir intégrer ces mesures dans la loi dite Sapin II, qui sera examinée en commission à partir de mardi avant une discussion en séance publique programmée dès le 6 juin.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close