politique

Marine Le Pen risque 3 ans de prison et 75.000 euros d’amende

image

En diffusant via Twitter des images d’otages décapités par Daech qu’elle a rétirées ce jeudi matin, la présidente du Front national a attiré l’attention du parquet de Nanterre, qui a ouvert une enquête préliminaire pour « diffusion d’images violentes » dès mercredi. Selon L’Obs qui a rencontré Ilana Soskin, avocate spécialisée en droit de la presse, Marine Le Pen risque trois ans de prison et 75.000 euros d’amende.

Sur le plan pénal, la publication de telles images à caractère violent, incitant au terrorisme, pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine peut constituer un délit, explique l’avocate. L’infraction est punie de trois ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende lorsque ce message est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur, ce qui est le cas sur Twitter.

Copyright © 2015 Le Pouvoir Mondial

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close