astronomieEspace

Mars: une atmosphère moins épaisse qu’on le croit

image

Les chercheurs de la Nasa apportent les premières réponses sur le mystère de l’atmosphère martienne. Autrefois, Mars ressemblait encore plus à la terre qu’on ne le pensait !

La théorie la plus en vogue dans le monde scientifique autour de l’atmosphère de Mars était qu’il y a 3 milliards d’années, Mars avait une atmosphère très épaisse, ce qui permettait à l’eau de couler librement à la surface de la planète rouge, en créant des rivières et des océans… Les choses se seraient ensuite compliquées lorsque la planète aurait progressivement perdu son atmosphère pour des raisons difficilement expliquées. Une chose est sûre, il y a eu une évacuation dans l’espace de molécules de carbone. Depuis, l’histoire de l’atmosphère de Mars est petit à petit révélée grâce aux analyses de données et aux modélisations numériques entreprises par la Nasa  pour tenter d’expliquer ce qu’il s’est réellement passé. En réalité donc et selon les analyses de MAVEN, Mars avait une atmosphère à la densité égale ou inférieure à celle de la terre. Cette explication justifierait déjà comment Mars a pu évoluer pour devenir la planète qu’elle est aujourd’hui, mais correspondrait aussi au ratio de carbone 12 et de carbone 13 prélevé sur la planète rouge.

image

L’atmosphère de mars similaire à celle de la terre?

Cependant, les questions sont encore nombreuses et aucune réponse n’est vraiment définitive dans ce domaine. Ainsi, la présence d’eau sur la planète et la façon dont les sillons que l’on peut voir à la surface ont été formés restent un mystère. En effet, il serait possible que les formations à la surface correspondent à des activités très courtes. La majorité des lacs et rivières qui existaient sur la planète devaient en réalité être alimentées par des courants de la même façon que ceux que nous avons sous terre. Surtout que cette explication récente balaierait la possibilité de pluie ou de phénomènes météorologiques similaires qui auraient pourtant pu contribuer à ces formations… De plus amples analyses sont déjà en cours, comme Curiosity qui étudie les dunes en mouvement sur Mars afin d’amasser un maximum de données et pouvoir reproduire par ordinateur des phénomènes qui ne se produisent plus aujourd’hui.

source

Copyright © 2015 Le Pouvoir Mondial

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close