À LA UNEtechnologie

Internet pour tous : les projets de Facebook et Google décollent

image

Google et Facebook se talonnent avec leurs projets respectifs : alors que le premier a commencé à déployer ses premiers ballons au Sri Lanka, le second vient d’annoncer les premiers tests en vol de son drone.

Le projet Loon et l’initiative Internet.org ont tous les deux l’ambition d’apporter un accès à Internet dans les moindres recoins de la planète. Cette semaine, les deux projets, respectivement portés par Google et Facebook, ont annoncé des avancées.

Google, tout d’abord, a commencé le déploiement de ses ballons dirigeables alimentés par l’énergie solaire au-dessus du Sri Lanka. Après de premiers tests effectués en Nouvelle-Zélande, le projet se concrétise désormais, puisqu’un accord commercial a été établi avec le pays, qui est désormais le premier a concrètement pouvoir profiter d’une couverture Internet assurée par les fameux ballons.

L’AFP explique par ailleurs que l’accès haut débit proposé par l’intermédiaire des volants volant à 20 km d’altitude sera payant, mais un tarif considéré comme « abordable ». Le déploiement sera complètement terminé en mars 2016, et permettra à la partie non négligeable des sri-lankais ne disposant pas d’une connexion Internet d’y avoir accès – sur les 22 millions d’habitants que compte l’ile, seuls 3,5 millions possèdent un accès à Internet fixe.

à déployer ses premiers ballons au Sri Lanka, le second vient d’annoncer les premiers tests en vol de son drone.

Le projet Loon et l’initiative Internet.org ont tous les deux l’ambition d’apporter un accès à Internet dans les moindres recoins de la planète. Cette semaine, les deux projets, respectivement portés par Google et Facebook, ont annoncé des avancées.

image

L’envol de l’Aquila

Du côté de Facebook et d’Internet.org, c’est Mark Zuckerberg lui-même qui aannoncé la fin de la construction du premier drone Aquila, un appareil destiné lui aussi à apporter une connexion à Internet via les airs aux zones du globe qui n’en disposent pas. « Aquila est un drone alimenté à l’énergie solaire. Son envergure est la même que celle d’un Boeing 737, mais il pèse moins lourd qu’une voiture et peut rester des mois en vol sans toucher terre. » Il peut voler à une altitude comprise entre 18 et 27 km, et exploite une technologie de lasers précis développée par le Connectivity Lab de Facebook.

L’Aquila est désormais prêt pour être testé dans des conditions réelles, après plusieurs expériences menées par le réseau social avec des prototypes plus petits. Conçu au Royaume-Uni, cet immense drone prendra donc son envol pour la première fois dans les prochains mois.



MA-[A_BA_DES[MA_RI_TABL_ENTR_2915]:336x280

source

Copyright © 2015 Le Pouvoir Mondial

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close