À LA UNEterrorisme

Le tireur de Charleston était sous suboxone, un médicament lié à de brusques débordements d’émotion

image

Dylann Storm Roof avait l’habitude de prendre le médicament suboxone.

Il a été rapporté que le tireur de Charleston, Dylann Storm Roof, prenait un médicament lié à de brusques débordements d’émotion, ce qui rentre dans le modèle de nombreux autres tueurs en série qui avaient cessé de prendre des médicaments pharmaceutiques liés aux agressions.

D’après le rapport de CBS News, plus tôt cette année quand les policiers ont fouillé Roof après avoir agis de manière suspecte à l’intérieur d’une salle de bain et d’un magasin deBody Works, ils ont trouvé des « tablettes oranges » qui étaient du suboxone selon Roof, un stupéfiant qui est utilisé pour se soigner de la dépendance aux opiacés.

Le suboxone est un médicament servant de substitutif aux opioïdes lié à de brusques débordements d’agression.

Un utilisateur du site MD Junction explique comment son mari est « devenu violent, à taper dans des choses et à me menacer, » avoir avoir arrêté de prendre du suboxone.

Un autre utilisateur de Drugs.com a raconté l’histoire de comment sa personnalité a complètement changée avec la prise de suboxone.

Cet individu raconte comment il est devenu « mesquin » et« violent » en à peine quelques semaines après avoir commencé le traitement, ajoutant qu’il « parlait d’un ton sec »et était méchant avec les gens pour aucune raison valable.

Un autre utilisateur a révélé comment son beau fils a« complètement changé sous suboxone, » et que la drogue avait activé son « mode d’auto-destruction ».

Une utilisatrice du nom de ‘Jhalloway’ a raconté l’histoire de comment la dépendance au suboxone de son mari a « ruiné leur vie. »

Un utilisateur d’un autre forum a écrit une page décrivant l’attitude « horriblement agressive » à l’égard de sa partenaire après avoir pris 8mg de suboxone.

Un site internet dédié aux histoires d’horreur liées à la prise du médicament du nom de SubSux.com, montre comment une femme dont le mari a obtenu une arme à feu et a commencé à devenir violent, s’est mis à frapper leur fils de 15 ans sous suboxone.

D’après un rapport du Courier-Journal, le suboxone est « de plus en plus utilisé à outrance, vendu dans les rues et prescrit de manière inappropriée » par les médecins. Pour quelques utilisateurs, le suboxone provoque une dépendance encore plus puissante que la drogue qu’il est supposé aider à combattre.

Comment nous l’avions précédemment démontré, pratiquement tous les meurtriers de masse prenaient une forme d’inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine ou ISRS lors de leurs attaques, dont le tueur de Columbine Eric Harris, le tireur ‘Batman’ James Holmes et Adam Lanza de Sandy Hook.

Telles que les histoires du site de l’ISRS le montrent en long et en large, il y a littéralement des centaines d’exemples de fusillades, meurtres et d’autres épisodes violents qui sont le résultat direct d’individus sous médicaments durant ces trois dernières décennies.

Les géants de l’industrie pharmaceutique qui inondent de médicaments comme le Zoloft, le Prozac et Paxil dépensent environ 2,4 milliards de dollars par an dans la publicité à la télévision chaque année. En s’intéressant de plus près aux histoires liées à la prise de drogue, les réseaux perdraient des dizaines de millions de dollars en terme de profits publicitaires. Ce qui est sans aucun doute l’une des raisons principales pourquoi la connexion au suboxone est largement abandonnée par la presse voire même carrément ignorée.

source

Copyright © 2015 Le Pouvoir Mondial

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close