À LA UNE

Canada: Atterrissage terrifiant à Halifax : « le moteur a explosé », selon un passager

image

Des lignes électriques ont été endommagées près de l’endroit où un Airbus 320 d’Air Canada en provenance de Toronto a fait un atterrissage en catastrophe à l’aéroport international Stanfield d’Halifax. Une vingtaine de personnes ont été légèrement blessées.

Des passagers disent que l’avion avait heurté un fil électrique. Il y a eu une panne de courant à l’aéroport à ce moment et elle a duré plus d’une heure. Toutefois, un porte-parole de l’aéroport ne peut confirmer de lien entre les deux faits.

Selon Air Canada, 22 des 23 passagers et membres d’équipage transportés dans des hôpitaux pour subir un examen et recevoir des soins pour des blessures mineures ont reçu leur congé de l’hôpital. Les autres passagers et leurs familles ont été transportés dans un hôtel à proximité.

« Nous sommes grandement soulagés que personne n’ait été gravement blessé. Néanmoins, nous sommes pleinement conscients que cette expérience a été très troublante pour nos passagers et leur famille, ainsi que pour nos employés », a indiqué la compagnie aérienne dans un communiqué.

Le vol AC624, qui transportait 133 passagers et cinq membres d’équipage, a raté son atterrissage vers 0 h 43, heure locale, pour une raison toujours inconnue. On sait cependant qu’une tempête frappait la région au moment de l’accident.

On a frappé le sol violemment. J’étais à côté du moteur. Le moteur a explosé. Il était en feu. Le moteur du côté gauche a été arraché de l’avion. Tout le monde s’est frappé devant soi. Il y a eu des nez cassés. L’avion a frappé le sol, il a remonté légèrement et frappé le sol une deuxième fois. Ensuite, on a glissé sur la piste. Il y avait des flammèches. On a glissé jusqu’au bout de la piste et l’avion s’est arrêté.— Denis Lavoie, passager

Des passagers laissés dans la neige

Lianne Clark, une passagère, affirme que quelques personnes étaient ensanglantées. Le pire, selon elle, est le fait que les passagers ont attendu dans la neige durant environ une heure. Les gens gelaient et se demandaient pourquoi personne ne venait les aider, ajoute-t-elle.

Les passagers ont eu froid, surtout ceux qui portaient des vêtements d’été parce qu’ils arrivaient d’une destination soleil, et ceux qui avaient enlevé leurs chaussures dans l’avion.

Selon Denis Lavoie, un autobus est passé prendre les passagers à 1 h 21. Des photographies qu’il a prises confirment cette information.

Randy Hall, l’un des passagers, affirme que l’appareil a tourné autour de l’aéroport pendant une demi-heure avant d’atterrir. Lors de la descente, dit-il, il a vu une lumière éclair (flash).

Des passagers remettent en question le fait que l’avion ait atterri durant une tempête de neige.

Les autorités enquêtent

Le Bureau de la sécurité des transports est chargé de l’enquête.Dans un communiqué, Air Canada affirme qu’elle « collaborera pleinement avec les autorités dans leur enquête ».La ministre des Transports du Canada, Lisa Raitt, a hâte de connaître les conclusions des enquêteurs.

« Nous remercions les premiers répondants pour leur action rapide et déterminante. Transports Canada continue de surveiller la situation, et le Bureau de la sécurité des transports est sur les lieux. Je comprends que l’aéroport va réviser sa réponse à l’incident, et j’ai hâte d’en voir les résultats. Nous allons laisser les autorités appropriées déterminer les causes de cet incident », affirme la ministre Raitt.

Une autre piste de l’aéroport est toujours en service. L’horaire des vols est toutefois perturbé pour la journée, et les voyageurs sont priés de se renseigner auprès de leur transporteur.

http://ici.radio-canada.ca/audio-video/lib/img/extraits/HR/2015-03-29_08_38_14_RDIDIRECT_0000_01_01.jpeg

Vidéo par RT

source

Copyright ©Le Pouvoir Mondial

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close