À LA UNE

Une femme internée à l’asile parce qu’Obama l’a suivi sur Twitter

image

Quand une personne importante vous suit sur Twitter, ne le criez pas sur les toits, car on risque de vous interner à l’asile. Une femme a été internée pendant 8 jours dans un asile psychiatrique parce qu’elle a prétendu que le président Barack Obama l’a suivait sur Twitter. Le problème ? Obama l’a bien suivi sur Twitter.

Kam Brock est une femme qui voulait retirer sa voiture de la fourrière de la police de New-York. Les policiers ont déclarés qu’elle était surexcitée et paraissait instable. Et donc, ils ont immédiatement recommandé une évaluation psychiatrique de 72 heures. Pendant son évaluation, elle a clamé qu’elle était surexcitée parce que Barack Obama l’avait suivi sur Twitter et elle pensait être une bonne personne, car Obama ne suit que les bonnes personnes…

Lorsqu’elle a fait ses déclarations, le médecin de la police est arrivé fissa, lui plante une aiguille dans le bras et elle se réveille le lendemain dans une jolie camisole de force. Il a fallu près de 8 jours d’internement pour qu’on la libère et le pire est que l’asile lui demande 13 000 dollars pour les frais d’internement. Cette jeune femme va porter plainte pour internement abusif sans oublier les dommages et les intérêts.

Aux Etats-Unis, la loi stipule qu’un internement est nécessaire uniquement lorsque la personne présente un cas avéré de danger pour soi-même ou pour les autres. Dans cette affaire, les policiers, le personnel de l’asile et toute cette foutue administration est remplie de débiles profonds parce qu’il aurait suffit de vérifier son compte Twitter pour vérifier ses dires.

Et le compte Twitter de Barack Obama est géré par une équipe de RP et ce compte suit automatiquement tous ceux qui le suivent.

Source

Copyright ©Le Pouvoir Mondial

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close