politique

Le FN va-t-il diriger un département?

  


Le FN est arrivé dimanche en tête au premier tour des élections dans 43 départements sur 98. Ses meilleurs scores sont enregistrés dans le Var, l’Aisne et le Vaucluse. Le FN peut-t-il diriger un département? Lundi matin sur BFMTV, Marine Le Pen a jugé l’hypothèse « crédible » dans un ou deux départements.


Avec plus de 25% des voix, huit élus dès le premier tour des élections départementales et l’assurance d’être présent dans plus de la moitié des cantons au second tour, le Front national a dépassé dimanche son score des européennes. Sa situation lui assure d’être présent au second tour dans près de 1.100 cantons, soit plus de la moitié.

Un département peut-il se retrouver dans l’escarcelle du FN? Rien de sûr encore, mais le FN a ses chances dans au moins quatre départements. Le parti de Marine Le Pen peut en effet ambitionner de remporter la majorité des sièges dans le Vaucluse, le Gard, l’Aisne, l’Oise voire le Pas-de-Calais.

Interrogée par Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Marine Le Pen a rappelé lundi matin qu’elle n’avait jamais envisagé avant le premier tour que son parti emporte un département. Elle juge l’hypothèse désormais crédible dans un ou deux départements, citant l’Aisne et le Vaucluse. 

Un basculement de l’Aisne?

Le FN a remporté dès le premier tour le canton de Fréjus, ville que le parti frontiste avait déjà gagnée aux municipales et aux sénatoriales avec 38,9% des suffrages sur l’ensemble du Var. Il est en tête dans 15 des 23 cantons du département.

Le Front national marque les esprits également dans l’Aisne, département détenu par le PS depuis 1998. Il a gagné le canton de Vic-sur-Aisne, une première, face au binôme PS-PCF, et reste présent dans la totalité des 20 cantons encore disputés. Il est même largement en tête dans 16 d’entre eux.

Une alliance dans le Vaucluse

Le FN peut se targuer de bons scores également dans le Vaucluse, où Marion Maréchal-Le Pen – qui n’est pas elle même candidate – a annoncé un FN en tête au premier tour dans onze cantons sur 17. Le frontiste Joris Hébrard, maire frontiste déchu du Pontet en 2014, a empoché largement le canton de la commune. Onze binômes du Front national sont arrivés en tête dans les 17 cantons que compte le département où il devrait s’allier à la Ligue du sud au second tour.

Le FN est également en tête dans les Bouches-du-Rhône, le Gard, la Haute-Marne, l’Oise et le Nord.


Source : BFMTV

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close