À LA UNEinternettechnologie

Facebook abandonne Bing pour sa propre technologie

image

Le géant communautaire Facebook souhaite optimiser davantage ses technologies de recherche. La société a en effet retiré la plateforme Bing de son site Internet.

Lorsque l’internaute effectue une recherche au sein de Facebook.com, le moteur retourne instantanément, les pages, les groupes ou les membre lié à ce mot-clé. Toutefois, le service propose également d’effectuer cette recherche via le moteur Bing : les résultats sont présentés sur Facebook mais en tirant parti des algorithmes de Microsoft. D’ailleurs les relations entre les deux parties datent de quelques années déjà. En 2007, Microsoft était entré dans le capital de Facebook à hauteur de 1,6%.

La semaine dernière, la société de Mark Zuckerberg avait implémenté de nouvelles fonctionnalités à son moteur permettant de retrouver plus facilement ses anciennes publications ou certains commentaires laissés sur diverses mises à jour de ses contacts. Mais Facebook entendrait également retirer les résultats retournés par Bing. Interrogé par le blog Business Insider, un porte-parole de Facebook affirme ainsi : «Actuellement nous ne montrons plus les résultats Web dans Facebook Search parce que nous souhaitons aider les gens à retrouver ce qui leur a été partagé sur Facebook. Nous continuons à avoir un formidable partenariat avec Microsoft dans beaucoup d’autres secteurs ».

image

Au mois de juillet, le PDG et fondateur de Facebook Mark Zuckerberg expliquait que le secteur de la recherche était particulièrement important. Le site enregistrerait ainsi plus d’un milliard de requêtes chaque jour. « Il y a plus d’un million de milliards de posts et nos ingénieurs spécialistes de la recherche aiment bien me rappeler que l’étendue des travaux est plus importante que pour n’importe quel autre moteur », affirmait ainsi M. Zuckerberg

Il n’est donc pas surprenant que la société souhaite reposer entièrement sur sa propre technologie. En janvier 2013, Facebook avait notamment levé le voile sur Graph Search afin d’optimiser les requêtes en fonction de sa listes de contacts. Reste à savoir la manière dont cette décision affectera la part de marché de Bing, actuellement de 20% aux États-Unis. Rappelons qu’en 2010 Facebook avait précédemment cessé de reposer sur la régie publicitaire de Microsoft. A l’heure actuelle, Bing est encore présent pour les internautes français.

Source: clubic

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close